Jump to content


Photo

Charles Roos (Fondateur-Président/stichter-Voorzitter 1908-1910)

Président Voorzitter

  • Please log in to reply
No replies to this topic

#1 Gascar

Gascar
  • Administrators
  • 5,430 posts
  • My team:RSCA
  • Favorite Team:
    Juventus

Posted 16 April 2013 - 19:21

GES3.jpg

 

 

 

De stichter van Sporting Club Anderlecht leidde de club tussen 27 mei 1908, de dag dat de club boven de doopvont werd gehouden, en 1910, na de afsluiting van het allereerste jaar van de paarswitten onder de vlag van de "Union Belges des Sociétés de Sports Athlétiques". Toen hij van start ging als voorzitter moest hij bij zijn dertien kompanen van het eerste uur (Maurice Kelchtermans, Anatole en Camille de Cuyper, Antoine en Emile Suys, Emile Dietens, Henri Roos, Leopold Hames, Paul Arnold, Guillaume Vandenhoof, Edgard Deboeck, Jean Schneider en Gaston Versé) nog een bijdrage vragen om een bal te kunnen kopen. Toen hij op de voorzittersstoel plaats maakte voor zijn opvolger Theo Verbeeck, kon hij dat echter met opgeheven hoofd doen, want de balans oogde fraai. Dankzij de financiële inbreng van de genereuze mecenas Emile Versé beschikte SCA al snel over een eigen volwaardig veld in de Verheydenstraat. Daar speelden ook de eerste grote namen uit de clubgeschiedenis zoals Pietje Destrebecq, die overgekomen was van Union Sint-Gillis en in die periode al de kleuren van de nationale ploeg had verdedigd. Ook in die tijd had SCA al een erevoorzitter. Die eer was van bij de start weggelegd voor ridder Albéric le Clément de Saint-Marq. In 1912 kreeg paarswit dan een nieuwe erevoorzitter in de persoon van Emile Versé.

 

 


C'était un Mercredi 27 Mai 1908, au Café Concordia à la rue D'Aumale,dans la commune d'Anderlecht,une dizaine de personnes dont un certain Charles Roos, discutaient avec enthousiasme de la nécessité de créer une équipe de football à la périphérie bruxelloise. Alors qu'à Bruxelles,existaient déjà plusieurs clubs de football,mais ils estimaient qu'il y avait place pour un autre club de football. "Pourquoi ne pas en fonder un club ici ?" demandait Charles Roos.

La commune d'Anderlecht comptait environ 56.000 habitants,et il fallait divertir les travailleurs. Charles Roos,un assureur,avait donc pensé à fonder un club de football.Et Charles Roos devint le premier président du club,Michel Hames devint le premier secrétaire.Les autres membres fondateurs étaient: Maurice Kelchtermans,Anatole De Cuyper,Camille De Cuyper,Emile Suys,Antoine Suys,Emile Dietens,Henri Roos,Léopold Hames,Paul Arnold,Edgard De Boeck,Guillaume Vandenhoof,Albert Van Roye,Paul Trion,Jean Schneider,Gaston Versé.

Michel Hames s'occupait des premiers investissements du club : un ballon et...un trampoline !! Le moment de choisir les couleurs du club,et comme la commune d'Anderlecht arborait le bleu & l'or, Charles Roos,lui optait pour le Mauve et le Blanc.C'était ainsi, la naissance du SC Anderlechtois.

 

 

Charles Roos

Le fondateur du Sporting Club d'Anderlecht dirigea le club entre le 27 mai 1908 (jour de la création du club) et 1910, après la fin de la première année des Mauves avec le drapeau de l'Union Belges des Sociétés de Sports Athlétiques. Quand il débuta sa carrière de président, il dût encore demander à ses 13 joueurs (Maurice Kelchtermans, Anatole et Camille de Cuyper, Antoine et Emile Suys, Emile Dietens, Henri Roos, Leopold Hames, Paul Arnold, Guillaume Vandenhoof, Edgard Deboeck, Jean Schneider et Gaston Versé) une participation financière pour pouvoir acheter des ballons. Quand il céda sa place de président à Theo Verbeeck, il pouvait être fier de sa gestion financière jusque-là. Grâce au soutien financier du généreux mécène Emile Versé, Anderlecht put rapidement disposer d'un terrain rue Verheyden. C'est là que les premiers grands joueurs anderlechtois ont écrit les premières pages du club, comme Pietje Destrebecq, qui venait de l'Union Saint-Gilloise et qui avait déjà défendu les couleurs nationales. A cette époque, Anderlecht avait déjà un président d'honneur: le chevalier Albéric le Clément de Saint-Marq. En 1912, le nouveau président d'honneur anderlechtois était Emile Versé.

 

 

A gauche du cimetière
Le Sporting d' Anderlecht est né d'un mariage de saveurs, celles du boudin noir et du Faro, cette bière bruxelloise brassée avec du malt d' orge additionné de froment non germé.

En ce bel après-midi ensoleillé de mai 1908, dix-huit jeunes gens ont investi le Concordia, un établissement de la rue d' Aumale où ils ont leurs habitudes. Exaltés, ils rejouent le match que vient de remporter le Léopold de Cyrille Van Hauwaert; Louis Van Hege, Verbist, Vanderstuyft, Hustin, Andrieu et Van Hoorden contre les Londoniens des Queen's Park Rangers. Les effluves capiteux poussent ces footballeurs des rues à toutes les audaces. Ils mûrissent une idée folle comme on lance une zwanze : doter Anderlecht, commune populaire et populeuse qui en est démunie, d' un club digne digne de ce nom.

Charles Roos est un des commensaux. Il aurait, le premier formulé l' ambitieuse suggestion. Ses pairs l' instituèrent président d' un club que, tous ensemble, ils fondèrent, officiellement, le 27 mai et qu' ils baptisèrent Sportind d' Anderlecht. L' acte de naissance a conservé le nom de ses parrains : Maurice Kelchtermans, Anatole et Camille De Cuyper, Antoine et Emile Suys, Emile et Pierre Dietens, Michel et Leopold Hames, Albert Van Roye, Paul Trion, Paul Arnold, Guillaume Vandenhoof, Edgard Debock, Jean Schneider, Gaston Versé et Henri Roos, le frère de Charles.

A peine constitué, le Sporting d' Anderlecht s' étoffa. Il prit des couleurs, le mauve et le blanc. Les exégètes ont longtemps débattu sur la raison de ce choix. Certains ont avancé que les fondateurs s' étaient laissé séduire par les couleurs dominantes des habits ecclésiastiques. Robert Wyckaert alias Max Well, l' un des inspirateurs du journalisme sportif belge, plus poète, suggéra que cette association avait sans doute été initiée par les orchidées mauves et blanches, assorties à la robe de la Princesse, qui égayaient la calèche dans laquelle avait pris place Elisabeth, en visite au "Lonchamp fleuri". Comment, deux semaines plus tard, les joueurs s' affublèrent-ils d' un short blanc et d' une vareuse mauve et blanche ? Le mystère subsiste car les magasins d' articles de sport n' avaient pas encore fait florès à l' époque.

Où allait-on jouer ? En bon président, Charles Roos trancha le débat. Il opta pour une prairie informe et bosselée, jouxtant un étroit sentier menant "au-delà de la rue du Serment", à Scheut. Tant pis si un gros arbre fiché au centre de l' aire de jeu contraignait les acteurs à un dribble supplémentaire. Ex-centré, retiré, l' endroit n' était connu que des seuls initiés. Les cartes de membres, sobres et lapidaires, le situaient de manière laconique "à gauche du cimetière".

Michel Hames fut proclamé secrétaire du nouveau club. Il invita ses amis à apporter leur écot à l' acquisition d' un ballon. Il dota aussi le club - allez savoir pourquoi - d' un... tremplin.

La commune d' Anderlecht ne s' est pas opposée à l' initiative des fondateurs. Le sport avait acquis droit de cité à Anvers, à Bruges et à Bruxelles. La capitale recensait déjà plus de trois cents clubs, toutes disciplines confondues. Une compétition officieuse de football avait vu le jour dès 1894. Le Racing Ixelles, le Léopold Club et le FC Brussels en avaient été les pionniers. La saison 1895-1896 inaugura le premier championnat officiel belge. Le Racing Bruxelles, l' Union Saint-Gilloise puis le Daring trustèrent les lauriers. Ces trois clubs avaient attisé l' envie de la commune d' Anderlecht de les imiter.

 

 

 

8662262285_b3a0506060_b.jpg







Also tagged with one or more of these keywords: Président, Voorzitter